Dome de discussion

Echange d'infos pour teufs, raves, soirées hardcore
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Découvrez Arambol expérience en digipack !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zoupsy
Thunderdome baby


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Découvrez Arambol expérience en digipack !!!   Jeu 7 Fév à 20:25

ARAMBOL EXPÉRIENCE


Un double cd
Un documentaire sur DVD
Sortie (France) le 02 FEVRIER 2008[/b]



Au zénith de l’utopie rock dans les 60’s, entre San Francisco et New York jusqu’à Londres avec Soft Machine ou Pink Floyd, les childrens of love cherchaient à créer un environnement total. L’utopie psychédélique était une guérilla expérimentale qui comprenait la sexualité, la politique, la musique, la peinture, la bande dessinée, la presse alternative, l’image animée… Lorsque les hippies affirmaient « on veut tout changer », la musique n’était qu’un instrument du groupe. Puis, les années 80 ont resserré les visses, la société a lâché du lest sur les minorités, tout en inventant les golden boys. Dans cette crispation dont les années 2000 ne sont qu’une suite logique, il semble n’être plus permis de s’inventer une grille de lecture du monde différente. Dans notre société, si avertie qu’elle sait apprivoiser les discours revendicatifs, il n’est plus admis d’espérer la validation d’un autre mode de vie, d’une pensée collective en marge. Et pourtant…



Refusant les dictats du monde industriel et les artifices d’un confort de consommation, des musiciens des quatre coins du monde ont échoué à Arambol. Ce village, situé du nord de Goa, vit, peut-être plus profondément que le reste de cette province d’Inde, les résurgences de l’esprit psychédélique. Chris, producteur exécutif parisien, Marie, chanteuse et Dume (Otisto23) technicien programmateur sont partis capturer l’atmosphère de ce vivier musical après avoir monté un studio local avec Fabrizio, guitariste installé en Inde de longue date. Sur trois ans, ils ont invité les musiciens locaux (occidentaux ou pas) à créer une oeuvre collective, mélangeant différentes influences : psychédélique, pop, trance, break beat, ballades acoustiques, indienne…



Certes, personne ne connaît les musiciens qui constituent le tracklisting du projet : quelle importance ? Et, fait avec les moyens du bord, tourné avec une caméra vidéo échangée contre un piano, le documentaire racontant l’épopée de l’enregistrement arbore un montage maladroit qui additionne les clichés. C’est clair, on n’est pas ici face à des professionnels de l’image… Mais au-delà ? L’expérience a les avantages de ses inconvénients, ses maladresses n’empêchent pas les sacrées bonnes rencontres. Car « Arambol Expérience » soulève une constatation majeure : il fallait avoir l’inspiration de s’y coller.



Arambol est une sorte de cousine bio de la fameuse « zone d’autonomie temporaire » urbaine. Ses réfugiés ont fui le stress des villes pour s’installer dans une région où « le beau » est naturel, et où l’on peut jouer de la musique sans restriction ni distinction de genres… Refuser la course contre la montre, réapprendre à jouir de la vie, ne rien avoir à perdre, avec une conscience aigue du moment présent, en rejetant la tyrannie objective du lendemain : cet environnement génère forcément ses propres repères, ainsi qu’une autre consommation du temps... De véritables écueils pour qui veut fabriquer en dur ! Il fallait donc savoir tirer parti de cette ambiance si particulière, sans la caricaturer ni la brusquer. Il fallait avoir l’instinct d’y trouver un puzzle musical à reconstituer. Il fallait aussi avoir le courage de ces convictions, tout simplement. Car s’attaquer à cet îlot où la fête et l’art du basculement sont rois, c’était aussi soi-même basculer.



Telle est l’ampleur de l’implication des instigateurs de ce projet : tout balancer pour miser sur l’inconnu, ramasser toute l’énergie nécessaire capable de fédérer des musiciens qui n’étaient surtout pas à Arambol pour travailler, redonner au plaisir de créer toute sa valeur et à l’effort gratuit sa beauté. Une synergie puissante, dont le
message fondamental pourrait être : un seul coeur dans des corps différents. Voilà pourquoi, dans un monde où la musique se compte aussi au kilomètre, où la prise de risque est toujours calculée au millimètre, « Arambol Expérience » marque son empreinte dans la courte liste des initiatives actuelles à retenir. Ce film / documentaire et ce double album sont le témoignage d’une aventure humaine, où chaque personnage regarde le monde, perché sur le toit.

Texte d’Anne & Julien

ARAMBOL EXPÉRIENCE



A collective creation (DOUBLE CD + DVD) brimming with influences: psychedelic, pop, trance, breakbeat, acoustic ballads, Indian … all pointing to the same message: one heart in different bodies.


At the height of rock utopia in the 1960s, love children from San Francisco through New York to London set out to create a holistic environment influenced by groups like Soft Machine and Pink Floyd. Psychedelic utopia was an experimental guerrilla that took in everything from sex through politics, music, art, comic strips and the alternative press to animation. When the hippies said, “We all want to change the world,” music was just one of the means to their end. But the 1980s put the screws on, mainstream became the main man and the golden boys were born. In this charged atmosphere and its natural extension in the 2000s, it is now frowned upon to hop off the matrix, to take a different view. In a highly informed society that quickly subdues protest movements, you can no longer hope to gain approval for another lifestyle, a marginal way of thinking. Or can you?

Turning their backs on the dictates of the industrial world and the illusion of cushy consumerism, musicians from all four corners of the globe have pitched up in Arambol. This village in the north of Goa is spearheading a psychedelic revival in the Indian province.



Chris, executive producer (Scorpion, Street Fighters, Atoll, etc.), Marie BORSCH, director and singer (ex YASSASSIN) and Dume (OTISTO23) engineer-programmer went to capture the atmosphere of this hotbed of musical creation. They set up a local studio with Fabrizio, guitarist and long-time resident of Goa. Over a three-year period, they invited local musicians (Western and otherwise) to create a collective work combining different influences: psychedelic, pop, trance, breakbeat, acoustic ballads, Indian, you name it …



Okay, so the musicians on the tracklisting are unknowns: so what? And made on a shoestring, filmed with a video camera traded in against a piano, the documentary that tells the tale of the recording saga contains some clunky and clichéd editing. These are obviously no experienced filmmakers … and? Well, it’s precisely its shortcomings that bring out the plus points of this “experience”. It may be rough and ready, but there’s some cracking teamwork. Because what hits you about Arambol Experience is the sheer inspiration behind it all.
http://illiweb.com/fa/pbucket.gif" border="0" alt="" />

Arambol is like the organic cousin of the famous urban “temporary autonomous zone”. Its refugees have escaped city stress to live there where “beautiful” is natural and you can play music without any limits or pigeonholing. They have turned their backs on the rat race, learned to enjoy life again and have a hedonistic sense of nothing to lose underpinned by their rejection of the objective tyranny of tomorrow. This environment obviously generates its own reference points and a different use of time … Real pitfalls for someone out to make something lasting! You had to have the capacity to get the best from this decidedly different set-up without caricaturing or desecrating it. You had to have the instinct to make a musical jigsaw puzzle out of it. And you quite simply had to have the courage of your convictions. Because if you want to take on this haven where partying and the offbeat are king, you have to be prepared to take the plunge yourself.

Such is the dedication of the architects of this project: chuck it all in to take a gamble on the unknown, muster the energy needed to form a team of musicians who were in Arambol to do anything but work, give new meaning to the pleasure of creation and find the beauty in doing something for nothing. It makes for a powerful combined effect that points to the underlying message: one heart in different bodies. That’s why, in a world with oceans of music and barely a drop of risk-taking, Arambol Experience makes its mark on the short list of current initiatives worth sitting up and paying attention to. This documentary film and double album tell the tale of a human adventure in which each character takes a bird’s eye view.


sur myspace :


http://www.myspace.com/arambolexperience

trailer video :

http://myspacetv.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=21034271

Free Mp3 :

http://ozore.org/files/download/mp3/Be_Lazy.mp3

http://ozore.org/files/download/mp3/Music_Flow.mp3

http://ozore.org/files/download/mp3/CHI_KI_GONG.mp3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Découvrez Arambol expérience en digipack !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boîtiers CD exotiques (digipack et co...) : votre avis ?
» echange digipack. copier coller facebook, t'as vu!
» [Vends] InnamoramenTo (Digipack)
» Comment découvrez-vous un nouvel album de MAIDEN ?
» RECHERCHE CD DIGIPACK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dome de discussion :: Bric à brac-
Sauter vers: